• Nedap France

Des autorisations basées sur la température corporelle ?

Une prochaine étape importante pour le contrôle d'accès ?


Au début du mois de mai, nous avons commencé à réfléchir à un moyen pour AEOS d'utiliser la température du corps comme critère d'entrée ou non dans un espace choisi.

Cette innovation a été développée en réponse directe à la pandémie de coronavirus (COVID-19), afin de permettre, nous l'espérons, d'aider chacun d'entre nous à rester en sécurité lorsque les mesures de confinement seront assouplies.


Réponse rapide aux besoins du marché


En avril, notre partenaire technologique SGSE nous a contactés pour nous proposer d'intégrer la température corporelle dans le contrôle d'accès. Les études de marché lui ayant renvoyé un avis positif sur ce sujet, nous avons commencé à collaborer sur ce concept. Un des points forts de AEOS, si vous avez lus nos précédents articles, est son architecture ouverte : cela nous a permis de développer cette intégration prête à l'emploi en deux semaines - et tout cela sur la base de l'infrastructure AEOS existante.


Simple à mettre en place et à utiliser


Son fonctionnement est très simple. Tout d'abord, vous choisissez dans AEOS la température corporelle maximale autorisée pour les personnes entrantes : facile à appliquer, et à ajuster.


  • Des capteurs de chaleur sont ensuite apposés sur le poignet ou le front de toute personne souhaitant accéder au bâtiment, pour mesurer sa température corporelle. Cette mesure est envoyée aux contrôleurs de AEOS, qui prennent la décision d'autoriser ou non l'accès.

  • Les caméras thermiques peuvent être une autre option pour détecter la température corporelle, bien qu'un peu plus complexes à utiliser. Elles doivent en effet être intégrées à votre système de contrôle d'accès avant leur utilisation, et doivent être calibrées en permanence pour mesurer la température corporelle.

Un capteur de chaleur est plus précis, plus facile à gérer et coûte moins cher qu'une caméra.

Et si le capteur fourni par SGSE est compatible avec AEOS sans aucun travail d'intégration, d'autres capteurs de chaleur tiers communiquant de manière similaire le sont tout autant.


Détecter les infections


L'application de restrictions basées sur la température corporelle d'un individu est particulièrement pertinente aujourd'hui, car la fièvre est un indicateur clé du COVID-19 - ou même d'une autre maladie.

En vérifiant systématiquement la température corporelle de toute personne entrant dans un bâtiment ou un site, il sera plus facile d'identifier toute personne susceptible d'être infectée (n'en étant peut-être même pas consciente). Cela contribuera à protéger les personnes saines à l'intérieur du bâtiment, en empêchant les personnes potentiellement infectées d'entrer.


Des données précieuses pour suivre les tendances


Une fois qu'une température est enregistrée dans AEOS, vous pouvez l'utiliser comme condition d'acceptation - au même titre que toute autre donnée par défaut, ou justificatif de badge d'accès.

Elle s'applique à l'ensemble du système (un ensemble de portes contrôlées), et peut être utilisée pour déclencher différents niveaux de sécurité dans AEOS.

Si une température est en dehors de la plage établie, elle peut générer une réponse spécifique selon le scénario que vous avez prédéfini. L'évolution des températures de chaque personne peut être suivie et incluse dans le rapport automatisé d'AEOS (avec des données anonymisées si vous le souhaitez), permettant d'établir une "tendance" dans votre organisation.

Si la température moyenne de l'ensemble des employés augmente, cela pourrait indiquer une épidémie de COVID-19 ou une autre infection.


Montrez que vous êtes précautionneux


Ce type de surveillance peut contribuer à accroître encore la valeur de votre système de contrôle d'accès. Il peut, par exemple, vous aider à éviter qu'un grand nombre d'employés tombent malades et que votre productivité s'effondre.

Comme les protocoles de sécurité d'aujourd'hui évoluent pour faire face au COVID-19, AEOS peut contribuer à automatiser les processus afin de réduire les attroupements de personnes, et le temps perdu dans les files d'attente. Et à l'échelle de votre entreprise, il est important que les employés et les visiteurs voient que vous vous souciez de leur santé en prenant des mesures supplémentaires et cadrées pour les protéger.


Un critère là pour durer ?


Comme les experts de la Santé semblent convaincus que nous continuerons à faire face à des épidémies de COVID-19 ou des infections similaires, il est possible que le contrôle de la température du corps devienne un élément clé dans le contrôle d'accès.

Et la capacité de rassembler et de surveiller les températures corporelles et de disposer instantanément des données - comme c'est le cas dans AEOS - sera cruciale. Ce n'est pas une solution infaillible, car avec des infections telles que COVID-19, les gens sont susceptibles d'être contagieux avant d'avoir de la fièvre. Mais il s'agit d'une mesure préventive efficace pour assurer la sécurité des personnes.


Quelle est la prochaine étape en matière de contrôle d'accès ?


Le plus grand défi d'une nouvelle intégration dans un système de contrôle d'accès est sa rapidité de déploiement. Ce ne sont pas nécessairement les aspects techniques qui posent problème, mais plutôt les finitions : mettre en œuvre rapidement une solution technologique brillante, qui réponde pleinement aux besoins des utilisateurs et apporte une grande valeur ajoutée. La détection de la température corporelle n'est qu'un exemple de l'évolution constante du contrôle d'accès. Parmi les innovations à fort potentiel, on peut citer :


  • Une variété croissante d'intégrations rendues possibles grâce à des protocoles modernes et des systèmes ouverts comme AEOS.

  • Une utilisation accrue des données de contrôle d'accès pour la gestion des bâtiments, des sites et de la sécurité - et des vitesses de transfert de données plus rapides pour y parvenir.

  • Des lecteurs transparents et un cryptage de badges à haute sécurité.

  • Sécurité de bout en bout des systèmes de contrôle d'accès pour se protéger contre la cybercriminalité.


Garantir la sécurité pour la vie


Où que les innovations nous mènent chez Nedap, nous resterons fidèles à notre objectif à notre mantra: Security for Life. Notre objectif : vous laisser vous concentrer à 100% sur votre travail et votre vie quotidienne, sans être ralentis par les systèmes de sécurité.







Juan est ingénieur en informatique et travaille chez Nedap Espagne depuis 2016. Il est chargé de résoudre les questions techniques et de développer les activités de Nedap en Espagne. Juan est passionné de technologie depuis son enfance et, quand il ne travaille pas avec, il la bricole !

©2020 Nedap France SAS -  8-10 chemin d'Andrésy, 95610 Eragny

01 61 03 03 04

Des questions ? Retrouvez toutes vos informations utiles ici.

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle