• Nedap France

Bienvenue dans la nouvelle "normalité" du retail

Les magasins physiques rouvrent leurs portes mais, poussés par le COVID, les consommateurs restent plus que jamais très axés sur le commerce en ligne.

On peut affirmer sans risque que le numérique offre d'importantes possibilités pour l'avenir du commerce, et ce encore plus depuis la pandémie.

Les acheteurs sont connectés à leur smartphone en permanence, et utilisent des flux d'informations, les médias sociaux, et autres applications mobiles de shopping. Déjà bien ancrée dans leurs habitudes, la vente en ligne est devenu une vraie évidence au moment de la fermeture des magasins en mars, et a montré à quel point être capable de vendre via les canaux numériques est vital pour les enseignes.


Et aujourd'hui, quelle que soit leur évolution, une chose semble sûre : le rôle des magasins est (toujours) en train de changer. Bien sûr, en tant qu'établissement physique ils seront toujours un lieu de rencontre et d'échanges.

Cependant, un autre aspect se dessine : les magasins jouent de plus en plus le rôle de "mini-centre de distribution", de "micro-centre" ou encore de "centre d'exécution omniprésent".

Nommez-le comme vous voulez ! La relation symbiotique devient de plus en plus évidente : le commerce électronique a besoin de magasins, et les magasins ont besoin du commerce électronique !


Les nouvelles technologies contribuent à la "vente à distance", en aidant les enseignes à limiter les contacts physiques, à réduire le temps passé dans les magasins, à éviter les attroupements de personnes, et même à utiliser les magasins pour exécuter les commandes en ligne. -Vogue Business

La nouvelle normalité à court terme : distance & sécurité


De nombreux pays et régions du monde "redémarrent" et permettent aux magasins d'ouvrir à nouveau leurs portes. La plus grande problématique de ces derniers aujourd'hui est de réagir avec souplesse aux nouvelles réglementations, et aux besoins individuels des clients.

Il est évident que les restrictions, telles que les règles de distanciation sociale, vont se poursuivre pendant une période plus longue afin de garantir la sécurité des employés et des clients.

  • Caisse mobile

Le "sans contact" devient une nécessité - surtout en matière de paiement. La RFID est pratique dans ce cas, pour sécuriser chaque article en suivant leur statut (vendu ou non). Implémenter des caisses mobiles en magasin permet d'éliminer les files d'attente, d'augmenter le taux de conversion et d'offrir une expérience d'achat transparente. Pour en savoir plus, cliquez ici.

  • Mise en quarantaine des produits après l'essayage

Pour les enseignes, un autre défi est la contamination potentielle du client en touchant un article infecté, ou dans une cabine d'essayage.

La technologie RFID peut également être utile à cet égard : grâce à sa capacité à identifier chaque article indépendamment des autres, l'enseigne peut suivre le retour d'un produit en magasin et lui appliquer un système de minuterie pour s'assurer que le produit ne retourne en surface de vente qu'après une certaine période de quarantaine. Pour en savoir plus, cliquez ici.



La nouvelle normalité à moyen terme : confiance & stabilité


À une époque où les consommateurs cherchent à faire leurs achats de manière plus consciente et responsable, l'accent est mis sur la durabilité et la qualité. Les gens essaient d'acheter localement et ne se rendent pas nécessairement dans la grande ville la plus proche. Ils sont plus fidèles aux magasins locaux, où ils connaissent les visages et peuvent s'attendre à recevoir des conseils fiables.

En termes de durabilité, la longévité des produits est cruciale. Les clients veulent pouvoir faire confiance à la qualité et à la provenance du produit. Et, en particulier dans le monde du commerce en ligne, il est difficile de suivre l'origine des produits, car les canaux de distribution sont souvent anonymes.

  • Authenticité des produits

Un suivi et un traçage (en temps réel) des produits, par exemple avec la RFID, peuvent aider à garder une longueur d'avance sur le flux de produits et à garantir leur provenance et leur authenticité.

  • Réduire les déchets et les émissions

Une grande précision des stocks, basée sur la RFID, peut contribuer à réduire les surstockages de sécurité des enseignes, et donc les déchets. En outre, les produits peuvent être expédiés à partir du magasin le plus proche du client : cela permet de réduire au minimum le nombre de kilomètres entre le vendeur et le consommateur.

Notre webinaire sur la "RFID et le développement durable" aborde ce sujet plus en détail. Vous pouvez le consulter ici (en anglais)


La nouvelle normalité à long terme : le web comme point culminant


Promouvoir ses stocks magasins sur des plateformes en ligne crée de nombreuses opportunités de vente supplémentaires. Mais pour cela, il est nécessaire de connaître ses stocks, avant de les proposer en ligne.

La précision des stocks stimule non seulement la croissance du chiffre d'affaires de l'enseigne, mais elle améliore aussi considérablement la rapidité, le coût, la flexibilité et la durabilité de la chaîne d'approvisionnement. Cela signifie qu'une gestion totalement intégrée des stocks dans les magasins et les entrepôts est au cœur de toute opération omnicanale.

Il a été prouvé que le fait de rendre tous les stocks visibles pour les clients, quel que soit le canal, permettait de stimuler les ventes.

  • Un stock unifié

En ayant une visibilité totale des stocks, les enseignes peuvent rapidement honorer les commandes en ligne et même stimuler les ventes d'articles au prix optimal.

La technologie RFID est à la base d'informations précises sur les stocks, car elle permet d'automatiser la gestion des stocks en magasin, ce qui se traduit par une précision de près de 100 % des stocks en magasin.


Les magasins se transforment en "micro centres de distribution", de petits centres d'exécution locaux qui s'assurent d'honorer les commandes d'où qu'elles viennent.


Les magasins, nouveaux centres de distribution


Dans cette période où les distances physiques sont de mise, les consommateurs réduisent leurs visites dans les magasins physiques.

En conséquence, le commerce électronique et l'automatisation se développent. Nous avons constaté que les enseignes commencent à restructurer leurs magasins, en réaffectant par exemple plus d'espace au stockage. Cela leur permet d'exécuter plus facilement les commandes en ligne.


Ainsi, il semble que les magasins deviennent des "micro DC", de petits centres de traitement locaux qui s'assurent de traiter les commandes, quelles que soit leur provenance.

Ce nouveau modèle permet aux enseignes de continuer à assurer leurs ventes, tout en limitant le nombre de personnes qui se trouvent dans le magasin en même temps. Pour le consommateur, le principal avantage est que les délais d'expédition sont beaucoup plus courts puisque les articles sont expédiés depuis le magasin le plus proche.



Un article écrit par Tom Vieweger

0 vue

©2020 Nedap France SAS -  8-10 chemin d'Andrésy, 95610 Eragny

01 61 03 03 04

Des questions ? Retrouvez toutes vos informations utiles ici.

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle